PERRY RHODAN n° 356
De l'autre côté du Gel-Rubis
 
Cycle
L'Armada Infinie
 
Traduction
Michel Vannereux
 
Edition originale
Pocket Perry Rhodan n° 356
 
Parution
février 2018
   
    PAR-DELÀ LE GEL-RUBIS

    Quand le Basis ressort du Gel-Rubis, il n’y a aucune trace de la flotte galacte. Les Terraniens découvrent rapidement qu’ils sont entourés d’unités de l’Armada Infinie et qu’ils se trouvent maintenant dans la galaxie M 82. Le Basis est immobilisé, influencé par un petit trou noir à proximité.

    Alaska Saedelaere découvre avec surprise que son fragment cappin a disparu.

    Le Bokryl, la nef amirale des Cygrides, se retrouve séparée du reste de son unité et s’encastre dans le Basis. Ils constatent qu’ils sont dans une aire d’approvisionnement, une zone entourant un trou noir et qui est à la source de leur énergie. Le vaisseau est endommagé et ils n’ont plus le contact avec le reste de l’Armada. Ils quittent le vaisseau pour essayer de le dégager.

    Alaska Saedelaere établit le contact avec le commandant des Cygrides, Jercygehl An, Le Bokryl peut ensuite être dégagé du Basis. Des robots spéciaux, des Monteurs, commencent à démanteler le vaisseau pour que les débris plongent dans le trou noir afin de produire de l’énergie.

    En utilisant les blocs-goon qui servent à propulser les vaisseaux de l’Armada Infinie, le Basis peut quitter l’aire d’approvisionnement. Il capte un signal d’une nef de la flotte galacte. Il semble bien que tous les vaisseaux ont été éparpillés dans la galaxie M 82 suite à un phénomène baptisé « effet confetti ».

    Seth-Apophis qui se constitue d’un noyau et de tous les éclats de conscience qu’elle a capturés sombre dans l’inconscience quand les milliards d’individus de la flotte galacte et de l’Armada Infinie se matérialisent dans M 82.


    L’HEURE DES GUERRIERS

    Jercygehl An découvre que des Cygrides ont perdu leur Flamme alors que cela n’arrive normalement qu’à la mort d’un Armadiste. Les messages reçus des vaisseaux de l’Armada Infinie disséminés dans M 82 révèlent que le processus se produit ailleurs.

    Le Basis reçoit des appels au secours de vaisseaux appartenant au peuple des Planétaires. Plusieurs de leurs escadres escortent des fragments. Ce sont les restes de Patrie, une planète artificielle qu’ils s’étaient construite et qui s’est disloquée.

    Une navette amène des Planétaires à bord du Basis. Ces êtres, qui ressemblent à des chenilles se tenant debout, s’intéressent beaucoup au vaisseau galacte. Pendant la discussion, des vaisseaux planétaires attaquent le Basis sans causer de dommages. Le chef de la délégation explique que ce sont des individus que la destruction de Patrie a rendu fous.

    Les Planétaires n’arrivent pas à fournir des informations suffisantes pour que les Galactes puissent les aider à reconstituer Patrie. Ils repartent auprès des leurs. Peu après, des vaisseaux planétaires dissidents détruisent un fragment.

    On découvre bientôt que les Planétaires ont laissé à bord des œufs qui éclosent très rapidement, donnant naissance à des guerriers insectoïdes. Leur but est de s’emparer du Basis. Des combats âpres se déroulent contre les Galactes. Les combats prennent fin quand soudain, les vaisseaux des Planétaires disparaissent du secteur.

    Pendant ce temps, on a pu capter un vague appel de détresse du cogue Ranapur.


    DES OPÉRATEURS POUR KRUST MAGNO

    Le peuple des Puschts constitue l’Unité 7381 de l’Armada et assure une fonction protectrice pour un objet appelé Krust Magno. Leur commandant, Krendgh Hahl, doit gérer la situation alors que de plus en plus de ses congénères, dont lui-même, sont fatigués et aspirent à une phase de sommeil à bord de la barge de stase Ckaghoor, mais ils sont sans nouvelles de celle-ci. Il lui faut aussi trouver de nouveaux Opérateurs pour assurer le contrôle de Krust Magno. Pour cela, ils ont mis la main sur un vaisseau d’un peuple étranger, le Ranapur. Ils ont soumis l’équipage à des impulsions hypnotiques pour qu’ils assurent leur tâche d’Opérateur.

    Le Basis arrive près de l’Unité des Puschts qui entoure un grand objet de douze kilomètres de long mais pour éviter un combat, il se retire. Perry Rhodan part à bord du Syzzel en compagnie de Taurec et Jercygehl An. Ils constatent que le Ranapur a été complètement démonté. Perry Rhodan, Taurec et Jercygehl An pénètrent dans Krust Magno par des chemins séparés.

    Ils apprennent que Krust Magno est de nature organique mais que de grandes parties sont mortes et sclérosées. Des parties sont protégées par un revêtement plastique ressemblant à de la glace. C’est en fait un organe d’Ordoban qui a muté, se développant de manière incontrôlée.

    Perry Rhodan découvre une Terranienne prisonnière qu’il libère, Ercy Barrang. Ils cherchent à libérer le reste de l’équipage du Ranapur mais Rhodan est capturé par des Monteurs. Il est très vite libéré par Taurec.

    Perry Rhodan et Taurec obligent Krendgh Hahl à les amener auprès du Chroniqueur, un objet sacré pour le Puscht, mais qui n’est qu’un antique enregistreur de données, vite détruit par Jercygehl An.

    Le Basis a repéré la barge de stase Ckaghoor dont les coordonnées sont fournies aux Puschts. L’équipage du Ranapur est ensuite rapatrié sur le Basis.


    L’ARGENTÉ

    Le 16 mai 426 NDG, la caraque Frost se trouve en orbite autour d’une planète rouge de la galaxie M 82 pour se cacher des vaisseaux de l’Armada Infinie. Le positronicien Milton Lucas vient voir Arker Kwohn, le commandant, et le fait chanter. S’il n’autorise pas une équipe de positroniciens à étudier une installation à la surface de la planète, il révèlera que Kwohn a autrefois violé la loi pour se procurer des informations dans une affaire judiciaire.

    Le Frost se pose sur la planète. Une équipe pénètre dans le bâtiment où se trouve une mystérieuse positronique mais Kwohn fait tout interrompre quand il apprend que trois autres caraques sont en proie à des vaisseaux de l’Armada Infinie. Il intervient en faveur des trois vaisseaux. Peu après, un Monteur prend contact avec eux. Il explique aux commandants des quatre navires que la flotte galacte n’existe plus et que les Terraniens doivent se joindre à eux. Les commandants choisissent Kwohn comme leur commandant en chef et acceptent la proposition du Monteur.

    Les équipages embarquent sur des plates-formes de transport. Celles-ci sont contraintes par la positronique de retourner sur la planète rouge. Les positroniciens reprennent leur étude mais pour libérer les plates-formes, Kwohn n’hésite pas à détruire le bâtiment avec une charge explosive.

    Les Terraniens sont amenés sur une station spatiale où un être mystérieux qu’ils baptisent Argenté les charge d’une mission : capturer des Monteurs. L’Argenté fait partie d’un groupe de rebelles opposé au Cœur de l’Armada. Après avoir accompli sa mission pendant quelque temps, l’équipage commence à protester, mais Kwohn a un plan.

 

SOURCE



SILBERBAND n° 131
Sturz aus dem Frostrubin
 

Composé à partir de :

Fascicule Perry Rhodan n° 1108 - Sturz aus dem Frostrubin (William Voltz, 1982)
Fascicule Perry Rhodan n° 1109 - Die Stunde der Krieger (Marianne Sydow, 1982)
Fascicule Perry Rhodan n° 1110 - Operatoren für Kruste Magno (Ernst Vlcek, 1982)
Fascicule Perry Rhodan n° 1112 - Der Silberne (H.G. Francis, 1982)

© Michel Vannereux