PERRY RHODAN

Vivez le futur d'une Humanité dispersée dans l'Univers, confrontée à d'autres peuples stellaires et à des puissances d'ordre supérieur, poussée à se lancer dans des incursions aux conséquences imprévisibles par-delà des gouffres d'espace et de temps !

PERRY RHODAN : une invitation à l'aventure humaine et spatiale la plus dépaysante, à une captivante réflexion sur la place de l'Homme dans le cosmos, son origine, son évolution, sa destinée…

Plus de cinquante années d'aventures dans l'espace et le temps, dont l'édition française ne constitue que la face émergée de l'iceberg.

 

Conception de la série

Perry Rhodan est né en 1961. KH Scheer et Clark Darlton (de son vrai nom Walter Ernsting) créent pour les éditions Moewig une série calquée sur les héros américains, en rassemblant une équipe d'auteurs. La série utilise un support qui a disparu en France: les fascicules hebdomadaires aux couvertures souvent bariolées. Le 8 septembre 1961 parait le numéro 1 "Opération Astrée" et c'est tout de suite le succès. Quarante ans plus tard, le rythme de parution n'a pas changé et cette série prévue à l'origine pour durer cinquante numéros vient de dépasser son numéro 2200.

Sous l'égide d'un ou plusieurs "rédacteurs d'exposé", l'équipe de romanciers rédige les épisodes en suivant un plan précis, chacun recevant un exposé avec la situation précédente et les éléments principaux à apporter. Cette méthode de travail apporte une cohésion qu'aucune autre série n'a jamais atteinte et qui fait le succès de Perry Rhodan. Car c'est bien la cohésion de l'ensemble et la démesure des histoires qui ont fait de Perry Rhodan la plus grande série du monde, question personnage, avouons que c'est plutôt léger, comme c'est généralement le cas dans la littérature populaire.

La série est découpée en "cycles" avec une unité de lieu (qui peut tout de même être plusieurs galaxies à la fois) et de temps. Ces cycles comptent généralement 50 ou 100 épisodes. Ce qui fait que les auteurs ont le temps de planter un décor et de développer une thématique sur lesquels s'appuieront les cycles suivants.

Chaque roman est fondé sur un EXPOSE. Un exposé est un synoptique de l’histoire d’après lequel un auteur écrit son roman. Les exposés sont fondés sur la conférence des auteurs (à laquelle participent tous les auteurs, la rédaction et les dessinateurs) et les débats d’exposés (auxquels ne participent que l’ " Expo-Factory "). Après ces conférences et débats, un compte-rendu détaillé est rédigé où l’histoire est établie avec tous ces détails. En moyenne, ce compte-rendu aborde les romans par groupe (entre cinq et dix), puis viennent les nombreux détails notés durant la conférence. A partir de la collecte d’idées et du compte-rendu, l’auteur d’exposé étoffe les exposés, mais développe aussi ses propres trames.

L’exposé est alors rédigé en six pages en moyenne. Sur la première page se trouve un résumé de ce qui s’est passé avant. Le contenu se compose d’informations comme par exemple l’équipage de l'INTERSOLAIRE s’il joue un rôle dans le roman. En raison de l’immense quantité d’informations que l’auteur a à maîtriser, c’est une aide précieuse. A cette première page se joint l’exposé de l’histoire, en moyenne de trois pages. Ce que doit être le contenu est présenté, avec les éléments clé qui vont servir pour les romans suivant. Viennent ensuite quelques informations qui ne sont pas à utiliser pour le roman mais qui peuvent être précieuses pour le background. Ainsi, les auteurs qui devaient écrire les premières aventures dans l’Essaim savaient déjà quel était son secret . Avec l’exposé de l’histoire vient aussi un exposé d’informations, avec la description d’un peuple, d’une planète, d’un vaisseau ou d’un système solaire.

Certains auteurs utilisent l’exposé comme une source d’idées puis développent leurs propres idées, d’autres suivent plus l’exposé. D’autres essaient de peupler le cosmos de Perry Rhodan avec leurs propres personnages. Aucun lecteur ne peut savoir quel personnage, ou quelle trame, vient de l’exposé ou de l’auteur.

 

L'édition française

L'édition française voit le jour en 1966, au sein de la collection Anticipation du Fleuve Noir, traduite en premier lieu par Jacqueline Osterrath qui imposera sa "patte" jusqu'à nos jours. A partir du n° 80, Perry Rhodan dispose de sa propre série qui paraît toujours. Le rythme de parution, longtemps très aléatoire, s'est stabilisée depuis quelques années à douze numéros par an.

Jusqu'au n° 199, chaque volume français comprend l'équivalent de deux fascicules originaux allemands. A partir du n° 200, l'édition française se base sur les "volumes argentés", qui sont une version retravaillée des textes originaux.

A compter du numéro 283 (janvier 2012), Perry Rhodan n'est plus publié sous le nom Fleuve Noir mais sous le nom Pocket.

Il a existé cinq éditions différentes de Perry Rhodan :
   
Fleuve Noir - Anticipation
La série a paru au sein de la défunte collection jusqu’au n° 79 (FNA n° 1651)
Marabout - Poche 2000
Réédition des huit premiers numéros en 1975/1976.
Fleuve Noir - Les aventures de Perry Rhodan
Réédition des 48 premiers numéros en 1980/1983.
Fleuve Noir - Perry Rhodan
A la fois des inédits à compter du n° 80 et réédition de la totalité de la série. C'est l'édition actuellement en cours
Fleuve Noir - Perry Rhodan
 
Une série de compilations (trois PR par volume) qui a vu le jour en 2005 (elle est actuellement en stand-bye pour des raisons de droits de traduction).